Archives de la catégorie ‘Développement’

Un serpent nommé Python

Et si je me mettais à Python ?

Cela fait un moment maintenant que je cherche un langage de programmation sur lequel me fixer qui me permettrait de développer des applications multi-plateformes. Il y a bien Mono, adaptation de .NET pour Linux, Java, ou encore descendre à un plus bas niveau avec C/C++. Il est aussi possible de passer par des outils comme Lazarus, réplique de Delphi, qui pourrait fortement me tenter, vu que j’ai déjà une connaissance de Delphi.

Oui mais, finalement, il n’y a rien qui me convainc réellement…

Et puis, je suis tombé sur un article (je ne sais plus lequel malheureusement…) qui décrivait un peu ce qu’était Python. Même si je connaissais au moins de nom le langage, je n’y avais jamais apporté plus d’attention que cela…Erreur !

Langage fortement typé, dynamique et orienté objet grâce auquel il est possible d’écrire des scripts simples pour Linux comme construire des applications lourdes avec une interface graphique ainsi que de créer des sites Internet ! Que demande le peuple ? Un langage réunissant les deux domaines qui font tourner le monde…de l’informatique. Un langage à apprendre plutôt que deux, et vous développez à loisir du client lourd aussi bien que du client léger. Et du client lourd, multi-plateforme ! En ce début de 21ème siècle il me semble important de ne plus se cantonner à Windows mais bien de travailler dans une logique d’ouverture et d’élargissement.

Et d’ailleurs, j’ai déjà commencé mon auto-formation en attaquant la lecture du livre de Swaroop C H, « A byte of Python« , traduit dernièrement en français.

Affaire à suivre…

Albulle 1.1.1

Voilà un long moment qu’Albulle n’avait pas subit de mise à jour.

Cette version 1.1.1, mineure, corrige un bogue (FS#4) et apporte une modification côté thème (FS#8) :

  1. FS#4 : le problème d’encodage de l’arborescence dans le cas d’une installation sur un serveur dont le système de fichier est en UTF-8 ne devrait plus être,
  2. FS#8 : vous pouvez désormais utiliser le bloc conditionnel « MODE_GALERIE » dans tous les patrons, ainsi que le nouveau bloc « ACCUEIL« , actif lorsque le visiteur se trouve sur la page d’accueil de vos galeries.

Feuilles de triches

Titre peu évocateur, mais l’inspiration me manquait ! Traduction littérale de l’anglais « cheat sheets« , c’est le sujet du petit lien que je vous communique par ce billet. Reçu d’un collègue (merci collègue 😉 ), l’article en question présente pas moins de 18 documents qui sont des mémentos de différents thèmes : PHP, MySQL, JavaScript, Ruby on Rails, XHTML, HTML, CSS, WordPress, jQuery, Prototype, ActionScript, …

Très pratique pour tout développeur, du débutant au confirmé, c’est le genre d’outil qu’il est souvent bon d’avoir sous la main !

18 Seriously Helpful Cheat Sheets for Easier Coding »

Classe TeeworldsSrv et plugin WordPress WP-MoniTee

Un peu de neuf dans la section PHP !

Premièrement, une nouvelle classe, TeeworldsSrv, qui permet d’envoyer des requêtes à un serveur Teeworlds afin de pouvoir lire son statut :

  • Nom du serveur,
  • Type de partie (DM, TDM ou CTF)
  • Map en cours
  • Nombre de joueurs connectés
  • Nombre de joueurs autorisés
  • Liste des joueurs connectés : nom et score.

La documentation complète de la classe se trouve d’ores et déjà dans le wiki.

Et deuxièmement, ma première contribution officielle à WordPress, un plugin exploitant la classe précédente : WP-MoniTee. Il fournit un widget à placer dans votre site pour surveiller votre serveur Teeworlds, avec tout le nécessaire pour le paramétrer !

Il est prévu pour limiter le nombre de requêtes envoyées au(x) serveur(s) à surveiller de sorte que ce(s) dernier(s) ne soi(en)t pas pollué(s) en cas d’installation d’un site à fort traffic. Par défaut, une requête est envoyée au maximum toutes les 15 secondes mais ce temps est paramétrable.

» Téléchargez TeeworldsSrv
» Documentation de TeeworldsSrv
» Télécharger WP-MoniTee, ou installez-le automatiquement depuis votre installation WordPress!

echo VS printf

Voilà le genre de test que j’aurais bien fait si j’avais le temps. Mais nous sommes nombreux sur la toile et il n’est pas toujours nécessaire de tout faire soi-même 😉

Si vous êtes développeur, vous connaissez certainement le sempiternel débat qui oppose les fonctions PHP echo et printf ? Et bien voilà de quoi vous mettre sous la dent : un test complet sur les performances des différentes possibilités de concaténations de chaînes et de leur affichage.

Au final, echo s’avère plus rapide que printf mais la différence n’est pas énorme. En revanche, le test met en exergue l’impact de l’utilisation des guillemets (doubles quotes dans le jargon) sur la rapidité de traitement face aux chaînes contenues entres apostrophes (simples quotes…). Et là, les différences sont bien plus importantes : que vous utilisiez l’une ou l’autre des fonctions, l’utilisation des guillemets plombe le traitement d’une seconde (sur un échantillonnage de 500 000 concaténations) ! Une seule chose à retenir (on ne le dira jamais assez), utilisez dans la mesure du possible des chaînes à apostrophes dans vos scripts PHP !

Pour la petite histoire, sachez que lorsque vous utilisez une chaîne entre guillemets, PHP lance son moteur d’analyse de chaînes pour remplacer les éventuels caractères spéciaux (\n, \t, \r…) ou remplacer les variables que vous auriez pu placer directement au sein de la chaîne. Dans une chaîne entre apostrophes, PHP n’effectue pas d’analyse de chaîne et la traite « brute de fonderie » ; d’où le gain temporel.

Bref que du bon pour un article qui vient relancer un site qui manquait d’activité ces derniers temps et qui vient de subir un relooking plutôt sympa 😉 . Affaire à suivre !

L’article chez EXinsidePHP »